@Crossjet, l’injection sans aiguille plébiscitée par les #patients

Une étude en vraie vie montre la simplicité et l’ergonomie d’un dispositif médical innovant, d’injection sans-aiguille et ceci, pour traiter les crises aigües prolongées d’#épilepsie.

ZENEO 2

microphone

Cette étude, Intuitive Study, a été menée récemment auprès de 134 volontaires. 98% de ces utilisateurs ont manipulé le dispositif d’injection, sans aucune erreur dès la première utilisation et 97% d’entre eux considèrent qu’il est facile à utiliser. Ce dispositif de Crossjet, appelé ZENEO®, répond donc bien à des situations d’urgence et permet d’administrer rapidement un traitement : non seulement pour arrêter une crise d’épilepsie mais également en cas de choc anaphylactique ou de crise d’asthme sévère par exemple.C’est un dispositif simple, compact et ergonomique, utilisable d’une seule main. Son application à la surface de la peau, dans une simple approche « placer and pousser », déclenche l’administration automatique, immédiate et pré-adaptée à la situation prescrite (administration sous-cutanée ou intramusculaire et en dose appropriée), quelle que soit la morphologie du patient.

Comment l’utiliser dans l’épilepsie ? La réponse d’Olivier Giré, Directeur Specialty Pharma de Crossject :

Olivier Giré.jpg

 

Le médicament midazolam, c’est une injection sans aiguille en deux étapes simplement de la substance de référence pour arrêter une crise d’épilepsie convulsive aigüe prolongée. Comme l’utilisation est simple, midazolam peut être administré par l’entourage pendant la crise et avant l’arrivée des secours. »

 

Pré-rempli et à usage unique, ce traitement par auto-injecteur sans aiguille propulse en seulement 50 millisecondes une substance médicamenteuse à travers la peau. Il est totalement paramétrable en usine, selon la viscosité de la solution à injecter, le dosage et la profondeur souhaitée (sous cutanée ou intramusculaire). Ce système d’injection est protégé par 400 brevets.

Dans le cas de l’épilepsie, avec des crises qui durent plus de 5 minutes, les conséquences neurologiques et physiques peuvent être très graves. Si le traitement n’est pas initié rapidement, le taux de mortalité atteint 20 %.

Juguler les crises s’avère crucial pour les épileptiques, met en avant Olivier Giré.

Il y a environ 4000 décès par an dans l’Union Européenne ce qu’on appelle la mort subite et inattendue de l’épilepsie. C’est un fort besoin non satisfait. La FDA américaine a d’ailleurs attribué à Crossjet le statut de médicament orphelin pour l’état de mal épileptique. Crossjet finalise actuellement le développement clinique de midazolam pour déposer les demandes d’autorisation de mise sur le marché puis les demandes de remboursement. Notre ambition c’est de sauver de nombreuses vies grâce à ce traitement d’une urgence vitale. 

En effet, ce statut de médicament orphelin accordé à midazolam améliore la visibilité internationale de cette entreprise, ce qui devrait faciliter ses négociations de partenariat en cours avec des laboratoires pharmaceutiques.

Elle vient ainsi conforter l’ambition de Crossject de devenir le laboratoire pharmaceutique leader mondial dans les produits d’urgence auto-administrés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s