#CHAM2018 Créer un #Schengen de la santé pour construire l’#Europe de la #santé

La 10ème édition de la Convention on Health Analysis and Management (#CHAM2018) s’est tenue du jeudi 27 au samedi 29 septembre à Chamonix. Son thème : Construire l’Europe de la santé.

IMG_2285

Cinq cents décideurs et experts européens de premier plan participaient à la convention #CHAM2018. Leur objectif : mener un travail de réflexion sur l’Europe de la santé pour faire émerger des pistes d’amélioration.

L’interview du Pr Guy Vallancien, président de CHAM diffusée le 4 octobre sur @pharmaradio https://www.pharmaradio.fr/

Nous avons choisi cette année de prendre comme thème : « Construire l’Europe de la santé » à CHAM, car on s’aperçoit que les nations ne sont pas assez fortes pour pouvoir développer des techniques et des moyens sanitaires suffisants pour parer à la fois aux crises, pour développer la prévention, améliorer les soins, pousser la recherche. Il faut donc se concentrer et le faire à plusieurs. Il ne s’agit pas forcément de le faire avec les 27 pays européens mais au moins, de lancer une sorte de Schengen de la santé où les pays membres, qui le voudraient, s’inscriraient. Ce qui permettrait de travailler ensemble.Tout ceci, dans le but de parer au risque de domination des GAFA américaines et des BATX chinoises qui sont de plus en plus prégnantes. Il faut que l’Europe se réveille et qu’elle s’unisse pour apporter sa recherche en numérique et permettre que les citoyens d’Europe aient un espace de liberté sur le plan sanitaire.

Dans la discussion avec le Premier Ministre Edouard Philippe, concernant la transformation du système de santé français dans sa globalité « Ma santé 2022 », nous sommes tous d’accord pour y aller à condition que la technostructure ne freine pas. Or, nous avons déjà des petits signes qui montrent que des freins apparaissent : un trop de réunions, de formatage, de décrets, d’arrêtés, de circulaires. Les hommes et les femmes qui agissent dans le système sanitaire français ont vraiment envie de se regrouper, de travailler autrement et qu’on les laisse faire, qu’on les laisse inventer localement et leur permettre d’agir au mieux ensemble. La situation n’est pas forcément la même à Lille, à Marseille, ou à Brest

Retrouver la suite des interviewes réalisées à CHAM tous les matin des jeudis d’octobre à 5h45, 6H45, 7H45, 8H45 et 9H45 sur https://www.pharmaradio.fr/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s