a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum.

+ 0800 2466 7921

Office@Medigroup.com
34th Avenue New York, W2 3XE

Articles récents

Follow Us On Instagram

16 juillet 2019 – Une bactérie médicament en développement pour traiter la Maladie de Crohn

16 juillet 2019 – Une bactérie médicament en développement pour traiter la Maladie de Crohn

A la Cité des Sciences et de l’industrie a lieu, jusqu’à début août, une exposition à ne surtout  pas manquer : « Microbiote, d’après le charme discret de l’intestin ». C’est l’occasion de redécouvrir tous les bienfaits des bactéries bénéfiques pour la santé qui constituent notre flore intestinale ou encore microbiote.

Le Docteur en sciences Philippe Langella est microbiologiste, directeur de recherche à l’INRA, au sein de l’Institut Micalis. C’est l’un des meilleurs spécialistes du microbiote. Il braque les projecteurs sur les innovations en la matière.

Il y a une dizaine d’années, a été découvert un déséquilibre dans le microbiote de patients atteints de la maladie de Crohn, et notamment une bactérie manquante chez les patients en rechute. Nous nous sommes donc intéressés à cette bactérie dont le nom exotique est : Faecalibacterium prausnitzii. Nous avons découvert ses propriétés inflammatoires assez remarquables. Après l’avoir étudiée pendant une dizaine d’années, nous avons réalisé l’an dernier une levée de fonds pour créer une société de biotechnologie. Son objectif : mettre au point un nouveau médicament, autour de cette bactérie. Celui-ci pourrait être administré aux patients atteints de la maladie de Crohn en parallèle avec les traitements actuels, pour essayer de continuer à réguler le système immunitaire mais également de rétablir l’équilibre du microbiote intestinal en leur apportant la bactérie manquante

De cette façon là, le microbiologiste de l’INRA espère prolonger les périodes de rémission des malades atteints de la maladie de Crohn et alléger la durée de leur traitement et donc, de réduire les coûts. Ce médicament est encore en développement.

Reste encore mettre en place un essai clinique chez l’Homme, au travers de cette société de biotechnologie. Et si les résultats obtenus sont positifs, des études cliniques seront menés sur une plus large population pour, éventuellement, envisager un lancement de cette bactérie, sous forme de médicament, à une échéance de 5 à 6 ans.

Déjà, des probiotiques existent et permettent de rétablir un microbiote intestinal déséquilibré, notamment lors de la prise d’antibiotiques ou pour contrebalancer les besoins liés à l’âge. Parmi les laboratoires spécialisés dans les probiotiques et ferments, figure en bonne place Bion® 3 qui appartient au Groupe Procter & Gamble (P&G) Health.

Rubrique diffusée sur Pharma Radio le 16 juillet 2019

No Comments

Leave a Reply