Des études en vie réelle pour mieux équilibrer son diabète

Mieux comprendre les nouvelles pratiques de surveillance glycémique chez les personnes atteintes de diabète et utilisant FreeStyle Libre dans « la vraie vie ». Tel était l’objectif d’une étude présentée à la 10ème conférence internationale consacrée aux technologies et traitements avancés du Diabète, qui a eu lieu à Paris mi-février.

diabete-freestyle-libre

microphone

Transcription de l’audio :

Des données anonymisées ont été recueillies auprès de 50 000 utilisateurs en Europe du FreeStyle Libre.Tous ces patients utilisent ce dispositif de mesure de glycémie en continu, avec un capteur placé sur le bras, et sans avoir à se piquer le bout des doigts. L’étude en vie réelle confirme que le FreeStyle Libre améliore la prise en charge du diabète et la qualité de vie des utilisateurs.  Grâce à ce dispositif, les diabétiques contrôlent leur taux de sucre 16 fois par jour en moyenne, soit trois à quatre fois plus qu’avec un autopiqueur classique. Ils peuvent ainsi mieux comprendre leur équilibre glycémique et réduire leurs hyper et hypoglycémies.

diabete-gerard-raymond

Pour Gérard Raymond, le Président de la Fédération Française des Diabétiques, les patients utilisant ces nouvelles technologies modifient leur comportement :

microphone

Transcription de l’audio :

Les études de vraie vie sont indispensables aujourd’hui pour pouvoir construire des nouvelles innovations qui sont adaptées aux attentes et aux besoins des patients. C’est bien pour cela qu’il faut que les structures associatives mais aussi les industriels prennent en compte ce que l’on appelle la « vraie vie », c’est-à-dire comment le patient fait l’usage de ces nouveaux dispositifs, se les accapare, les introduit dans son mode de vie et dans son projet de vie. C’est en cela qu’effectivement, cela devient une innovation de rupture. »

Une nouvelle cure thermale redonne de la voix

Une nouvelle cure thermale est née. Allevard prend désormais en charge les pathologies de la voix. Située dans l’Isère, entre Grenoble et Chambery, cette station thermale renoue ainsi avec son savoir-faire séculaire. Au début du 20ème siècle, les chanteuses wagnériennes, les ténors et les avocats venaient déjà traiter leur cordes vocales dans ce village alpin.

microphone

Car l’eau d’Allevard a une particularité : elle contient du soufre à l’état gazeux. Et ce soufre envoyé sous forme de gaz préserve les cordes vocales très sensibles. Il permet aussi de recouvrer l’usage de sa voix.

 

thomas-allevard-1

 

Thierry Thomas, est responsable des programmes complémentaires thérapeutiques aux thermes d’Allevard explique comment :

microphone

 

L’équipe thérapeutique propose aujourd’hui une prise en charge complète des pathologies de la voix : l’eau thermale sous forme de gaz, associée à de la technique vocale et de la gestion du stress, sans oublier un peu de musculation. Les détails de Thierry Thomas :

microphone

 

Cette innovation dans le thermalisme est proposée en deux versions : une cure thermale conventionnée et une cure de six jours.

E-santé : les meilleures applications primées à la Journée nationale de l’innovation santé 2017

La Journée nationale de l’innovation Santé a été marquée, cette année, par la remise des Trophées de la santé Mobile le samedi 28 janvier.

Les candidates concouraient dans trois grandes catégories :

  • les applications dédiées aux Professionnels de santé, avec pour lauréat Medpics qui donne la possibilité de partager des photos médicales et de discuter entre professionnels de santé francophones,
  • celles qui s’adressent aux Patients et au Grand Public, catégorie dans laquelle est primée Doctisia qui permet notamment de préparer ses rendez-vous santé sans jamais rien oublier,
  • et enfin, les applications de suivi, avec Qalyo en vue d’accompagner les utilisateurs au quotidien dans la bonne gestion de leur santé.

Quant au grand Trophée 2017, il a été décerné à Novi-Chek de Roche Diabetes Care France, une application destinée aux patients diabétiques.

Pour cette quatrième édition, 43 applications mobiles candidates ont été sélectionnées. Elles répondaient à des critères stricts tant sur le plan médical que sur les aspects réglementaires et juridiques, confirme Guillaume Marchand, président de dmd Santé et des Trophées de la santé mobile.

Depuis plusieurs années, Sanofi France est partenaire des Trophées de la santé mobile. Isabelle Vitali, Directrice Innovation Sanofi France explique pourquoi :

100 000 professionnels formés par Google France aux outils numériques

Depuis cinq ans, Google France s’est engagé dans un programme d’accompagnement des petites entreprises françaises sur le terrain. Son but : les former aux outils numériques. A ce jour, 100 000 professionnels ont pu bénéficier de cette formation dans l’Hexagone.

googleterranova1

Les territoires isolés français, dans lesquels moins de 25 % des actifs travaillent dans une aire urbaine, connaissent un sentiment de décrochage. C’est pourquoi Google France et le think tank Terra Nova ont formulé sept propositions dans un rapport intitulé « Que peut le numérique pour les territoires isolés », pour vasculariser la France par le numérique.

 

Pour Elisabeth Bargès responsable des politiques publiques de Google France, une petite entreprise, située dans une zone enclavée, peut trouver une nouvelle source de vie et de revenus en s’emparant du numérique.

 

googleterranova2

Face au petit retard de visibilité des TPE-PME françaises dans le numérique, Google est convaincu du rôle qu’il peut jouer pour améliorer la visibilité digitale des entreprises, avec son programme « Google pour les Pro », comme le souligne Elisabeth Bargès.

Le rapport « Que peut le numérique pour les territoires insolés » de Google France et Terra Nova est disponible sur le site web : http://www.tnova.fr

Un nouveau système de prise en charge de l’arrêt cardiaque mis en place à l’hôpital d’Annecy. Reportage.

Une première dans la ventilation cardiaque. Un nouvel appareil spécifiquement adapté à la réanimation cardio pulmonaire a été mis au point par les services d’urgences du Centre Hospitalier Annecy Genevois et Air Liquide Healthcare. Ce ventilateur permet de combiner des compressions thoraciques continues avec une ventilation efficace et un monitoring spécifiquement adapté pour sauver plus de patients et diminuer leurs séquelles. Il vient en complément du massage cardiaque L’enjeu est de taille : chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d’un arrêt cardiaque et le taux de survie dans séquelles ne dépasse pas 5 % (données Assurance Maladie).

photo_labo

Le docteur Jean-Christophe Richard, professeur en réanimation au CH d’Annecy a contribué à la mise au point de ce nouvel appareil de ventilation spécifiquement adapté permettant de couvrir l’ensemble de la prise en charge de l’arrêt cardiaque:

 

« Cette innovation concerne la prise en charge des patients en arrêt cardiaque, le plus souvent à l’extérieur de l’hôpital mais aussi au sein de l’établissement. Aujourd’hui pour réanimer un arrêt cardiaque, on associe le massage cardiaque à une ventilation manuelle effectuée grâce à un système appelé le BAVU. Or ce système, compliqué à utiliser, a des effets adverses qui gênent la circulation et peuvent limiter les chances de survie du patient. Le caractère innovant de notre invention : remplacer ce BAVU par un appareil de réanimation qui permette de combiner en permanence les compressions thoraciques, le massage cardiaque, et la ventilation ».

Dominique Savary, médecin urgentiste, chef du SAMU 74, met en avant les avantages de ce nouveau ventilateur pour la prise en charge du patient en arrêt cardiaque :

« Cet appareil facilite la prise en charge des patients en arrêt cardiaque. Quand arrive cet événement, le médecin est, en effet, très sollicité : il lui faut gérer la famille, connaître les antécédents du patient, l’examiner, essayer de comprendre par les témoins de l’arrêt cardiaque l’événement qui s’est passé. Le médecin doit aussi gérer ses équipes et les sapeurs pompiers qui participent à la prise en charge. Ce nouveau système de réanimation améliore la circulation du patient. Il libère le médecin du BAVU et lui permet effectuer d’autres tâches indispensables à la survie du patient ».

Il explique pourquoi ce nouveau modèle a tout de suite été adopté par les urgentistes d’Annecy et sa région :

 

La mise en point de cette innovation est le fruit de collaborations d’Air Liquide Healthcare avec différents hôpitaux : Annecy, l’hôpital universitaire de Genève, l’Université de Montréal et le St Michael Hospital de Toronto. Après un déploiement en France, le lancement de cet appareil est ainsi prévu pour le début 2007 dans les grands pays européens, au Canada, au Brésil et au Japon.

 

 

Avis favorable de la HAS pour le forfait innovation de l’échothérapie

Un équipement médical innovant dédié à l’échothérapie, l’alternative non-invasive à la chirurgie pour le traitement des adénofibromes du sein, vient de recevoir l’avis favorable de la Haute Autorité de Santé pour obtenir son Forfait Innovation. Il s’agit d’Echopulse ®.

theraclion

Theraclion, qui a mis au point cette technique, est la première société à avoir déposé son dossier de candidature pour le nouveau Forfait Innovation. Celui-ci lui permettra de bénéficier d’une prise en charge précoce et dérogatoire pour l’Echopulse ®.

Cette technique qui permet d’éviter la chirurgie avait été mise en avant dans « 1 minute pour l’innovation » sur Radio Classique en novembre dernier, rubrique nominée dans la catégorie Radio, pour le Prix Media du Dispositif Médical :

Dans le cadre de l’étude menée pour le Forfait Innovation, les patientes pourront bénéficier du traitement par échothérapie dans 12 centres, partenaires de l’étude, en France. La solution d’échothérapie de Theraclion est déjà disponible dans 21 sites répartis sur 10 pays à travers le monde dont deux en France (L’Hôpital Américain de Paris et le Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon).